Un lieu vivant adapté aux besoins de l’enfant

L’enfant s’épanouira naturellement si l’environnement a été soigneusement préparé à cet effet, pour que l’exploration, l’expérimentation et l’appropriation ne soient pas freinées par l’environnement, mais au contraire favorisées.

« Si l’école doit être une préparation à la vie, elle doit satisfaire à tous les besoins de la vie. »
Maria Montessori

L’école est pensée comme un lieu de vie qui limite autant que possible les entraves à la libre exploration et à la libre expression :

  • La libre circulation entre les classes et à l’intérieur des classes
  • La possibilité de parler avec sa maîtresse ou ses amis, à tout moment, sans gêner la classe
  • Le travail en groupe et l’entraide entre les enfants de tous âges
  • La présence ponctuelle des parents dans la vie de l’école
  • La possibilité de se reposer, d’avancer selon son rythme ou sa fatigue, sans gêner la classe
  • Le travail individuel est entrecoupé de moments communautaires

« L’enfant n’est pas un vase qu’on remplit, mais une source qu’on laisse jaillir. »
Maria Montessori

L’école donne de l’importance aux temps de vie pratique et de vie communautaire, qui favorisent le développement humain  :

  • Temps du vestiaire (choisir les vêtements appropriés à l’activité, prendre soin de soi),
  • Temps de soin de la classe (nettoyer, ranger, prendre soin des plantes…)
  • Temps des repas (mettre la table, servir le repas, discuter, débarrasser)
  • Temps de convivialité (faire un gâteau, célébrer un anniversaire, jouer ou lire ensemble)
  • Temps de spiritualité (parler de sa foi, prier, assister à une célébration religieuse)

« Si l’enfant n’a pu obéir aux directives de sa période sensible,
l’occasion d’une conquête naturelle est perdue, perdue à jamais. »
Maria Montessori

L’école est divisée en plusieurs ambiances scientifiquement étudiées pour répondre aux besoins de l’enfant à chaque étape de son développement (en savoir plus sur les ambiances).
Les règles de vie et les rituels, l’agencement de l’espace et le mobilier, le matériel pédagogique et les livres, tout concoure à ce que l’enfant trouve dans son milieu les réponses aux besoins naturels de sa croissance.